Recherche
Contact

Je désire :
Créer mon activité
Développer mon entreprise
Développer ma créativité
Trouver un lieu de travail

Laissez votre message :

PLASTISART : Plastique et design en totale harmonie

Plastisart04/01/2006  – PLASTISART

Un souci permanent de l’innovation dans les techniques et les matériaux : spécialisée dans le thermoformage en grandes dimensions, Plastisart (Fleurus) offre une vaste gamme de produits avec un service qui va de l’étude du design à la production en moyennes séries.

A son rachat par Bernard De Moerloose en 1990, Plastisart fabrique des enseignes traditionnelles (caissons, panneaux), mais dispose d’un équipement de thermoformage qui lui ouvre de nouveaux horizons. Ce sont ces perspectives qui intéressent le repreneur. Il va orienter l’activité vers la communication à travers l’objet. Plastique-volume-design : il s’agit des clés du projet industriel de Bernard De Moerloose qui adapte les techniques de thermoformage en grandes dimensions aux matériaux les plus divers (PMMA, PC, PETG, PS, ABS, PVC expansé…), même en fortes épaisseurs. Pour rencontrer les besoins du marché, l’entreprise met en œuvre des solutions innovantes de décoration et d'assemblage. Son savoir-faire et sa qualité d’exécution lui permettent d’offrir un service unique en production, de l’étude à la réalisation. Au-delà de ses clients belges, Plastisart exporte en France et en Grande Bretagne.

Une technique maîtrisée

C’est à Jumet que commence la nouvelle aventure de la PME. Depuis la construction de son complexe d’atelier et de bureaux à Fleurus en 98, elle se poursuit sur le zoning de Martinrou, à une autre échelle de chiffre d’affaires. Six travailleurs sont occupés dans deux métiers connexes : d’une part la création et le placement d’enseignes lumineuses sur mesure, en petites ou moyennes séries. Plastisart se préoccupe d'intégrer les nouvelles techniques d'éclairage à sa production d'enseignes thermoformées ou non. Il y a d’autre part la fabrication de pièces diverses, mobilier urbain, ensembles sanitaires (cabines de douches), logos chromés et objets géants, chacun selon des procédés distincts. Le soufflage du PMMA permet ainsi de réaliser des sphères, parois ou cockpits d’une qualité optique parfaite alors que le polystyrène, peu onéreux, est bien adapté à des emboutissages profonds. Isoloirs téléphoniques, totems directionnels, éléments de luminaires, composants pour l’industrie (aéronautique, santé, construction mécanique) sont autant de commandes produites sur les outils de la PME, grâce à une technique parfaitement maîtrisée.

La culture de l’innovation

L'intégration d’un procédé de galvanoplastie à la décoration de ses pièces thermoformées lui permet de chromer des logos de marques automobiles (Audi, VW), pour une utilisation intérieure ou extérieure. Spécialiste de la communication visuelle grand format, Plastisart fabrique des objets géants jusqu’à deux mètres par trois en 1 pièce. Toujours en recherche de nouveaux matériaux et techniques, l’entreprise répond à une grande diversité de demandes grâce à une parfaite connaissance de l’amont et de l’aval, un savoir-faire partagé et des outillages adaptables. Elle peut se charger du développement d’un projet depuis la phase d’étude –y compris le design- jusqu’à la finition (découpe, montage, collage, assemblage…). Pour la firme Medestime (équipements médicaux), Plastisart a conçu un châssis intégrant des éléments électroniques et électriques : le prototype a été présenté en première mondiale au salon Medica de Dusseldörf en novembre 2004. A la pointe de la recherche dans son secteur d’activité, la PME réalise en 2005 son chiffre d’affaires de manière presque égale entre le thermoformage et la publicité. 
 
Bernard de Moerloose

Licencié en sciences économiques, Bernard de Moerloose s’oriente vers le secteur des assurances, d’abord dans une entreprise familiale de courtage dont il assure la gestion informatique, ensuite au sein du groupe Axa. Mais il nourrit un vieux rêve d’enfance : transformer des matières plastiques pour créer des objets. Son projet tourne autour des grandes dimensions et du design. C’est ce qui l’amène à reprendre Plastisart en 90, une PME de fabrication d’enseigne qui dispose d’un embryon de thermoformage. Avec son épouse, l’investisseur va moderniser l’outil et l’adapter à l’évolution des besoins de l’industrie et du marché de la communication visuelle. Rester à l’avant-garde, c’est l’objectif de Bernard de Moerloose qui recherche en permanence à améliorer ses procédés de production par l’ajout de fonctionnalités complémentaires, ou par la mise en œuvre de nouveaux matériaux. « Notre innovation est constante : dans les techniques et les produits. » C’est ainsi que Plastisart se voit souvent confier des campagnes d’essais par ses fournisseurs.

Expérience d'entrepreneur en 4 questions et réponses

Quelle idée nouvelle est à la base de la création de votre entreprise ?

Le projet que je m’étais défini pour l’entreprise ne tenait qu’en trois mots : plastique, volume, design. Notre expansion, c’est ça. Nous aurions pu rester des enseignistes. Nous avons pris l’option d’adapter le thermoformage de grande dimension aux matériaux les plus divers, en nous efforçant sans cesse d’innover pour améliorer notre offre. La recherche permanente de nouvelles solutions que nous intégrons aux procédés de fabrication, voilà le moteur de notre expansion.

Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée pour créer ou développer votre entreprise ?

Pour une très petite entreprise, c’est l’environnement économique qui est le plus difficile à connaître. Les TPE n’ont pas une bonne visibilité des marchés quand elles distribuent un produit d’aussi grande diffusion que le nôtre. Car si nous fabriquons des éléments de communication visuelle, nous sommes aussi en mesure de fournir des pièces à l’industrie. Dans ce domaine, la réglementation normative représente certainement un frein énorme à la pénétration de secteurs de pointe comme l’aviation ou l’automobile. 

Quelle est la plus grande joie ou satisfaction que vous a procuré votre entreprise et –si c’est le cas- pourquoi n’auriez vous pas pu vivre la même chose en tant qu’employé ?

Le plaisir de développer un produit depuis l’étude jusqu’à sa production. Il nous arrive de partir d’une feuille blanche pour arriver à un prototype avec des composants à intégrer : nos équipes doivent faire preuve de créativité, d’ingéniosité pour rencontrer les besoins, notre métier est passionnant, c’est une source quotidienne de satisfaction. Parce que nous aimons la complexité et les défis chez Plastisart.

Quel petit « truc » proposeriez-vous à un jeune entrepreneur ?

Je lui dirais d’avoir une formation à toute épreuve, un solide bagage pour se préparer à tout ce qui l’attend. Mais une formation qu’il faut s’empresser d’oublier le jour où l’on fait le choix de prendre des risques en devenant entrepreneur. Non sérieusement, je pense qu’il convient de disposer de connaissances techniques approfondies et d’une bonne maîtrise de la gestion pour se lancer dans les affaires. Il est aussi important d’être persévérant : car au début, on est souvent seul.

PLASTISART

Plastisart logo
Z.I de Martinrou Rue de Berlaimont
6220 Fleurus Belgique
T. 071/82.44.20
F. 071/82.44.29
 
Contact :
M. Bernard de Moerloose
Bernrd de Moerloose

 

A découvrir également :

News & Agenda

Plus Toutes les news

NOS CO-CRÉATIONS

Switch coworking Fonds d'amorçage
I-Tech Incubator
Bubblehub Start Me Up Challenge

A l’initiative du Centre Héraclès et de nos partenaires

NOS FINANCEURS

Le Fonds Européen de développement régional (FEDER) et la Wallonie investit dans votre avenir

Financeur

Centre Héracles

Parc d'Activités HERACLES
Chaussée Impériale 95
6060 Gilly
Tél : +32(0)71/28.76.11
Centre d'Entreprise HERACLES
Avenue Général Michel, 1E
6000 Charleroi
Email : heracles@heracles.be
Tél : +32(0)71/15.99.70
Site développé par Comase Info avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2017