Recherche
Contact

Je désire :
Créer mon activité
Développer mon entreprise
Développer ma créativité
Trouver un lieu de travail

Laissez votre message :

MEDICOTRONIX : Au bonheur des dentistes et surtout de leurs patients

Medicotronix appareilMise à jour le 26/07/2013  – MEDICOTRONIX

Medicotronix pourrait s’appeler Carolo Dental ou Dental Wallonie. Aujourd’hui en effet, l’électronique médicale ne représente plus qu’une activité accessoire à côté de la vente et de l’entretien d’installations dentaires.

C’est en octobre 90 que l’aventure commence. Avec un capital de 375 euros, Grégory De Coster et Damien Benini fondent Medicotronix. Ils se mettent au défi d’assurer la maintenance d’appareils médicaux en région de Charleroi. La clientèle qu’ils ciblent à l’origine, c’est celle des centres médicaux et des polycliniques. Les grands comptes comme les hôpitaux n’ont pas besoin de leurs services. Ils ont les moyens de s’offrir ceux d’une équipe de techniciens permanents. Medicotronix va s’atteler à gagner la confiance d’une clientèle qui n’a d’autre recours que d’appeler le fabricant ou le distributeur pour des réparations ou des entretiens. Les débuts sont pénibles tant les habitudes des clients sont figées. La première année d’activité se clôture d’ailleurs sur un chiffre d’affaires de… 4.000 euros. « C’ est à peu près notre C.A journalier actuel … »

Du dépannage à la vente

Très vite, ils s’orientent sur le secteur de la dentisterie (environ 3200 prestataires pour la Wallonie-Bruxelles) où ils gagnent des parts de marché. En 1995, la vente d’équipements professionnels vient compléter leur service de dépannage. Un accord est pris avec le fabricant italien Galbiati pour la représentation exclusive en Belgique francophone. A côté de l’installation d’unités dentaires dont elle assure la maintenance, Medicotronix distribue une gamme d’accessoires et de matériels périphériques, de la turbine (fraise) à la pano complète en passant par le mobilier. Sur un marché très concurrentiel, la PME va progressivement s’imposer comme une référence. En 2002, fort de cette expansion, ils décident de faire construire un bâtiment dans le zoning industriel de FLEURUS I. Bâtiment moderne, parfait pour recevoir la clientèle toujours plus nombreuse. Infrastructure inaugurée en juillet 2003.

Nouvelle infrastructure, nouveau souffle, nouvelle gamme

Sur le zoning de Fleurus, Medicotronix dispose maintenant d’un ensemble complet de bureaux, atelier et show room. On est loin du petit garage dans lequel Grégory et Damien s’étaient aménagé un coin de réparation à leurs débuts, fin des années 90, louant ensuite un bureau à Héracles Charleroi avant de rejoindre le parc d’activités Héraclès du Zami à Gilly jusqu’au déménagement à Fleurus en 2003. Bien installé dans ses murs, l’étape suivante fût d’élargir, progressivement, la gamme pour encore mieux répondre aujourd’hui aux besoins spécifiques de ses clients. La gamme actuelle a fière allure, le CA a évolué années après années de manière constante et des emplois furent créés pour offrir, et c’est le point central de cette belle histoire, un SAV impeccable, si cher à Grégory et Damien.

Gregory De Coster, Adrien et Damien Benini

Ils se connaissent depuis 30 ans : Damien Benini et Gregory De Coster ont étudié l’électronique ensemble à Charleroi avant de compléter leur formation par un graduat à Bruxelles. Leur projet d’entreprise a mûri à l’école. Les premières années sont des années de galère où ils partent alternativement au service militaire. C’est à titre accessoire qu’ils exercent leur activité jusqu’en 1994. La fin de leur contrat dans un grand hôpital carolo va les obliger à prendre leur destin d’indépendant en main : avec le montant de leur prêt chômeur, ils transforment la société coopérative en SPRL, investissent dans l’achat de matériel. Le passage en SA sera pour 96. A chacun son domaine : la technique pour Damien, le commercial pour Grégory et l’administratif pour Adrien. Ce passage fût rendu possible grâce notamment à Sambrinvest qui est entré dans le capital pendant quelques années. Capital porté à ce jour à 75.000 euros et fonds propres de 188.000€. Le chiffre d’affaires dépasse aujourd’hui 1.000.000€ et notamment grâce aux personnels engagés. L’objectif est  de continuer à progresser tout en conservant une taille humaine à la mesure du service que l’entreprise veut rendre. Ses associés travaillent en dialogue permanent. Pas de cloisonnement entre nous. C’est un choix de fonctionnement.

Expériences d'Entrepreneurs en 4 questions et réponses

Quelle idée nouvelle est à la base de la création de votre entreprise ?

L’offre d’un service technique en électronique médicale indépendant des distributeurs et fabricants d’appareils. Nous attaquions le marché des centres médicaux et des polycliniques qui ne disposaient pas de personnel permanent. C’était un service d’entretien à la demande, et à un prix forcément plus avantageux qu’au tarif pratiqué par les grands prestataires. Par la suite, les circonstances ont modifié la trajectoire de notre entreprise. Désormais, les cabinets dentaires représentent 99 % de notre activité.

Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée pour créer ou développer votre entreprise ?

Le manque de moyens au départ. Pour devenir convaincant, il faut des arguments. Cela passe par des investissements. Nous avons du attendre treize ans pour disposer des outils de notre développement, c'est-à-dire d’un bâtiment conforme à nos besoins, d’un centre de pièces détachée, d’un show-room avec des équipements. Maintenant, c’est peut-être une bonne chose d’avoir du attendre. Les croissances trop rapides sont dangereuses. Elles peuvent amener des problèmes dont les entreprises ne se relèvent jamais.

Quelle est la plus grande joie ou satisfaction que vous a procuré votre entreprise et –si c’est le cas- pourquoi n’auriez vous pas pu vivre la même chose en tant qu’employé ?

Ce sont des sentiments auxquels je pense. Je dirais l’indépendance et la liberté. Pouvoir organiser son travail comme on le souhaite, c’est un bonheur qui va de pair avec les responsabilités dont on se sent investi lorsque l’on est indépendant. Il y a également de la fierté. Quand je regarde le chemin parcouru, j’en ressens. Nous avons construit un projet, atteint nos objectifs commerciaux : nous voici dans un bâtiment que nous avons conçu pour poursuivre notre développement. Un job de salarié ? Nous nous serions sûrement évités bien des sacrifices. Mais, jusqu’ici, nous ne regrettons rien. L’aventure valait le coup. Elle nous a enrichi autrement.

Quel petit « truc » proposeriez-vous à un jeune entrepreneur ?

Je lui dirais de se montrer persévérant. Nous vivons dans un monde où le mythe du « tout tout de suite » fait parfois perdre de vue que chaque chose se mérite et se gagne. Qu’il faut du temps pour l’obtenir. Mais attention : la patience et la foi ne suffissent pas au succès d’une entreprise. Il faut connaître les limites de ses capacités, savoir s’entourer de compétences afin de compléter les siennes et prendre des conseils pour augmenter ses chances. Enfin, le sens de l’écoute est indispensable quand on veut pouvoir tirer parti des expériences des autres.

MEDICOTRONIX SA

Medicotronix logo
Avenue de l'Espérance, 44
6220 Fleurus
T. 071/87.78.73
F. 071/81.98.75
 
Contact :
M. Grégory De Coster
Equipe Medicotronix

 

A découvrir également :

News & Agenda

09 Fév

Mind & Market : le rendez-vous des innovations à Charleroi

La première édition de Mind and Market Charleroi se déroulera le 9 février 2017 à partir de 13h30 au Palais des Expo. Et si vous veniez découvrir les projets entrepreneuriaux de notre région ?

Plus Lire la suite
17 Oct

Culture & Numérique : Et si on inventait demain ?

#Culturehack15 : 17 & 18 octobre au Bois du Cazier. Un weekend collaboratif au service de la culture pour développer de nouveaux usages à travers le numérique dans un lieu exceptionnel.

Plus Lire la suite
01 Oct

Start Me Up Challenge - Saison 2

Rejoignez la communauté d'étudiants entrepreneurs Start Me Up et lancez votre projet entrepreneurial

Plus Lire la suite
Plus Toutes les news

NOS CO-CRÉATIONS

Switch coworking Fonds d'amorçage
I-Tech Incubator
Bubblehub Start Me Up Challenge

A l’initiative du Centre Héraclès et de nos partenaires

NOS FINANCEURS

Le Fonds Européen de développement régional (FEDER) et la Wallonie investit dans votre avenir

Financeur

Centre Héracles

Parc d'Activités HERACLES
Chaussée Impériale 95
6060 Gilly
Tél : +32(0)71/28.76.11
Centre d'Entreprise HERACLES
Avenue Général Michel, 1E
6000 Charleroi
Email : heracles@heracles.be
Tél : +32(0)71/15.99.70
Site développé par Comase Info avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2017