Recherche
Contact

Je désire :
Créer mon activité
Développer mon entreprise
Développer ma créativité
Trouver un lieu de travail

Laissez votre message :

DIAROTECH : Un joyau dans la production d’outils diamantés

Diarotech 04/01/2006  – DIAROTECH

Sur l’échelle de dureté de Mohs, le diamant atteint la cote maximale de 10, ce qui fait de lui l’élément minéral le plus résistant connu sur cette terre. Cette propriété, l’entreprise Diarotech de Gilly en a fait un atout puisqu’elle s’est spécialisée dans la production (en petites et moyennes séries) de pièces à base de diamant industriel.

Dès sa réception, la matière première est scrupuleusement sélectionnée en fonction de sa pureté et de sa cristallinité, qu’il s’agisse de diamant naturel, synthétique ou polycristallin. Celle-ci est ensuite mise en forme pour obtenir le produit fini, déterminé à l’avance par le client. Grâce à sa flexibilité et à son outillage ultra-perfectionné, Diarotech est en effet capable de produire sur mesure des pièces très spécifiques, de toutes formes et de tous volumes. Segments de haveuses, perles diamantées, blocs et inserts de toutes tailles, etc., les possibilités de la société gillicienne se multiplient à l’infini.

Un outillage performant

Les produits fournis par Diarotech possèdent tous une caractéristique semblable : la résistance à l’usure. Grâce à un procédé appelé granulation, le diamant est réparti de façon optimale sur toute la surface de la pièce finale, ce qui ralentit fortement sa dégradation et augmente donc son temps de vie. Bref, un gain d’argent pour le client.
Afin de conserver un haut niveau de performance, l’entreprise s’est dotée de machines de dernière génération telles que la presse isostatique à chaud. Cette dernière permet en effet d’exercer une poussée uniforme sur un objet en le plaçant dans un environnement gazeux maintenu sous pression. Sans oublier évidemment les fours à atmosphère contrôlée et les différents appareils de contrôle, de microscopie et d’informatique.

Vers l’industrie minière et pétrolière

Créée en 1998 mais n’ayant réellement commencé son activité qu’en 2000, Diarotech est encore à l’aube de son existence. Pour l’heure, elle emploie 5 personnes et se tourne essentiellement vers les industries minières, pétrolières et vers la taille de pierres de carrière. Ses principaux clients sont originaires de Belgique et de France.
En pleine expansion, la société suit attentivement les moindres avancées technologiques dans son secteur. Ainsi, elle travaille pour l’instant sur le dépôt de diamant par laser et sur un autre procédé devant encore réduire l’usure des pièces diamantées. Une manière supplémentaire pour ce petit joyau de PME de cristalliser au mieux les besoins de ses clients. 

ETIENNE LAMINE : « Exploiter des niches à haute valeur ajoutée »

 Le diamant a toujours fait partie intégrante de la vie professionnelle d’Etienne Lamine, administrateur de l’entreprise Diarotech. Pendant 18 ans, celui-ci a travaillé pour une multinationale américaine fabriquant des outils diamantés avant de prendre définitivement sa carrière en mains. « Il est vrai que cet emploi offrait une certaine sécurité mais je trouvais cela frustrant que mon volume de travail ne soit pas réellement valorisé. Dans le même temps, j’ai constaté que les gros producteurs se désintéressaient de plus en plus des petits marchés qui, paradoxalement, offrent souvent une haute valeur ajoutée. Les fondateurs de l’entreprise ont voulu donc s’engouffrer dans cette niche en fondant Diarotech en 1998. Une fois les machines adéquates achetées et les stocks constitués, la PME innovante a pu démarrer ses activités. Aujourd’hui, elle élargit petit à petit son portefeuille de clients. « Toutefois, nous sommes résolus à éviter de produire en grande quantité, mais plutôt à exploiter de nouvelles niches spécifiques en continuant les petites et moyennes séries », conclut Etienne Lamine. 

Expériences d'Entrepreneurs en 4 questions et réponses.

 Quelle idée nouvelle est à la base de la création de votre entreprise ?

Chez Diarotech, nous produisons en petites et moyennes séries des pièces à base de diamant industriel, que ce soit sur mesure ou sur base de standards. Après sélection et mise en forme de la matière première et des poudres, nous associons donc le diamant à d’autres pièces. Par un procédé appelé granulation qui permet une répartition maximale du minéral sur l’objet final, nous augmentons sa qualité et sa durée de vie face à l’usure. Les industries minières et pétrolières sont donc nos principaux clients, sans oublier les sociétés travaillant sur les pierres de carrières.

Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée pour créer ou développer votre entreprise ?

Dans un secteur aussi technique que le notre, la conquête d’un client prend énormément de temps. L’accroissement de notre portefeuille d’acheteurs est donc relativement lent, ce qui signifie pour une jeune entreprise comme Diarotech que rien n’est encore gagné. Par ailleurs, les banques prêtent peu d’argent aux PME, ce qui oblige parfois le gérant à recourir aux hypothèques. Dans le même temps, il faut pouvoir concilier les retards de paiement des clients et les demandes rapides des fournisseurs. Enfin, j’estime que l’administration alourdit considérablement le travail des chefs d’entreprise.  

Quelle est la plus grande joie ou satisfaction que vous a procuré votre entreprise, et – si c’est le cas – pourquoi n’auriez vous pas pu vivre la même chose en tant qu’employé ?

Pendant 18 ans, j’ai travaillé  pour une multinationale où j’effectuais un travail conséquent mais non valorisé. Aujourd’hui, en tant que gérant de ma propre entreprise, je peux enfin contrôler ce que je fais et obtenir un return concret de mon activité.

Quel petit « truc » proposeriez-vous à un jeune entrepreneur ?

Pour réussir, je pense qu’il faut trouver un créneau, une niche peu exploitée, un produit innovant et de haute technicité que l’on reste seul ou presque à développer. En gros, produire de petites unités hi-tech performantes dans des domaines peu visités.

Diarotech SA

Diarotech logo
Chaussée de Charleroi, 95
B-6060 Gilly
T. 071/28.77.20
F. 071/28.77.32
 
Contact :
M. Etienne Lamine
Etienne Lamine

 

A découvrir également :

News & Agenda

Plus Toutes les news

NOS CO-CRÉATIONS

Switch coworking Fonds d'amorçage
I-Tech Incubator
Bubblehub Start Me Up Challenge

A l’initiative du Centre Héraclès et de nos partenaires

NOS FINANCEURS

Le Fonds Européen de développement régional (FEDER) et la Wallonie investit dans votre avenir

Financeur

Centre Héracles

Parc d'Activités HERACLES
Chaussée Impériale 95
6060 Gilly
Tél : +32(0)71/28.76.11
Centre d'Entreprise HERACLES
Avenue Général Michel, 1E
6000 Charleroi
Email : heracles@heracles.be
Tél : +32(0)71/15.99.70
Site développé par Comase Info avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2017