Recherche
Contact

Je désire :
Créer mon activité
Développer mon entreprise
Développer ma créativité
Trouver un lieu de travail

Laissez votre message :

CREAPLEX : Transformation de panneaux en matières plastiques et design d’objets

CreaplexMise à jour le 29/07/2013 – CREAPLEX

Installée à Fleurus sur le zoning de Martinrou, la PME est spécialisée dans la transformation de panneaux en matières plastiques et le design d’objets : displays, éléments de mobilier, composants spéciaux pour l’industrie, cadeaux d’affaires, coiffes de protection pour œuvres d’art, Creaplex fabrique à façon. Découpes, collages, pliages, assemblages. De la commande spéciale en exemplaire unique aux séries de 20.000 pièces, elle s’adapte au marché.

L’aventure commence au début des années nonante pour Dominique Salladini. Il quitte son job d’inspecteur d’aviation à la Sonaca pour relever le défi que vient de lui lancer un entrepreneur de marbrerie de Bruxelles. Il s’agit d’installer un atelier de plexiglas pour produire une ligne de mobilier design. Il n’hésite pas une seconde : même s’il ne connaît pas le matériau, son besoin de création l’emporte. Il se documente sur les techniques de découpe, de collage, de pliage. Et il monte le projet, comme salarié. En un an, il conçoit une collection complète de tables de salon, d’étagères, de combi CD, exposées dans le show-room d’Huizingen. Ca marche. Le département se développe. Jusqu’au jour où il décide de poursuivre l’expérience à son compte. Ce sera en région de Charleroi.

Une croissance rapide

C’est d’abord sous l’enseigne d’Ogi Design, en personne physique, que Dominique Salladini se fait connaître. Il va changer de nom car il se rend vite à l’évidence que la décoration ne se vend pas en province. Il s’oriente vers les displays d’étalage et les cadeaux d’affaire. Dans le petit atelier qu’il a investi à Lodelinsart, il s’équipe de matériel de menuiserie pour la transformation du plexi : combiné à bois, touret de polissage, plieuse adaptée au plastique lui permettent de faire face aux fabrications à façon dans lesquelles il va se spécialiser. Des architectes lui commandent des coiffes pour des maquettes. Il en livre à des galeries d’art, pour protéger des œuvres. Le premier employé entre à son service après un an d’activité. Pour répondre aux besoins de place, l’entrepreneur rachète les installations d’un ancien garage automobile. Il dispose de 350 mètres carrés pour la production et le stockage. « Quand nous sommes arrivés, ça me paraissait immense » confie-t-il. « Mais quelques mois plus tard, nous étions déjà à l’étroit. J’ai donc décidé de vendre rapidement pour récupérer les frais notariaux en me mettant à la recherche d’un terrain. » Il le trouvera à Fleurus, sur le zoning de Martinrou. Une commande est passée pour la construction d’un hall industriel de 4.000 mètres carrés. 

Fabrication à façon

En attendant de disposer de ses installations, la PME loue un bâtiment à Gosselies. Le carnet de commandes est de mieux en mieux garni. En 1998, Creaplex est constituée sous forme de société anonyme. C’est l’année de l’entrée dans les nouveaux locaux. L’entreprise prospère sur le marché du présentoir plexi. Elle signe des créations exclusives à la demande. Eléments de mobilier, capots de protection pour l’industrie, coiffes d’œuvres pour musées et salles d’exposition, couvercles de couveuses, displays personnalisés font de la fabrication à façon une référence. Creaplex conçoit, transforme et fabrique au départ de panneaux en matière plastique des séries allant d’une à 20.000 pièces. « Nous pouvons réaliser des commandes de haute précision » explique Dominique Salladini qui prend l’exemple de cette boîte de tansport pour l’industrie spatiale montée sur silentblocs avec des composants de caoutchouc, d’aluminium, des capteurs de choc et d’autres éléments positionnés selon un plan extrêmement précis. En 2000, l’opération de fusion de Creaplex et de l’entreprise bruxelloise Europlex se solde par un échec. La PME qui a abandonné son bâtiment de Fleurus pour aller à Nivelles fait marche arrière. Dominique Salladini la reconstitue en SPRL sous le même nom.

Dominique Salladini

Inspecteur d’aviation à la Sonaca, Dominique Salladini décide de se consacrer au design et à la création d’ameublement au début des années nonante. Mais la menuiserie qu’il installe pour le compte d’un employeur présente la particularité de ne travailler que les matières plastiques. Le plexiglas en particulier. Le secteur lui convient. Il y développe sa propre entreprise à partir de 95. L’activité de Creaplex occupe en 2003 six ouvriers à temps plein. Des investissements vont lui permettre de s’affranchir de sous-traitants : il est ainsi prévu d’acquérir une fraiseuse numérique pour des découpes plus précises et plus difficiles. « La machine travaille de façon pratiquement autonome » Avec l’aide de Sambrinvest, la PME va pouvoir également s’équiper d’une polisseuse au diamant. Son utilisation augmentera la qualité de finition des produits tout en réduisant la durée d’intervention. Creaplex se caractérise par sa flexibilité. L’entreprise est en mesure de fournir des commandes dans des délais très courts. Son équipement lui permet de produire une grande diversité de pièces.

Expériences d'Entrepreneur en 4 questions et réponses

Quelle idée nouvelle est à la base de la création de votre entreprise ?

C’est plutôt un besoin de créer qui m’a poussé à quitter mon emploi à la Sonaca. J’ai eu un coup de foudre pour le plexiglas : ce matériau me séduisait par sa transparence. Il y avait beaucoup de choses à faire en mobilier et en décoration. L’aventure était séduisante, même si je ne connaissais pas le secteur. L’activité et les clients ont changé : je conçois désormais des displays, des objets pour des professionnels. Mais le métier est toujours aussi créatif et passionnant.

Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée pour créer ou développer votre entreprise ?

Essentiellement, la gestion du personnel. Le problème n’est pas de trouver des ouvriers compétents. D’ailleurs même lorsque c’est le cas, il est toujours possible de les former pour les amener au niveau souhaité. Par contre, les intéresser au succès de l’entreprise, les impliquer dans son développement, c’est autre chose. Pour moi, ça reste la difficulté majeure de mon parcours.
 
Quelle est la plus grande joie ou satisfaction que vous a procuré votre entreprise et –si c’est le cas- pourquoi n’auriez vous pas pu vivre la même chose en tant qu’employé ?

Il y a d’abord le plaisir de produire les objets que j’ai conçus, de passer de la création à la fabrication. Il y a aussi la satisfaction d’avoir conduit l’entreprise là où elle est : Creaplex occupe six travailleurs, l’activité se développe, elle se déploie dans un hall industriel que nous avons construit et dont nous sommes propriétaires.

Quel petit « truc » proposeriez-vous à un jeune entrepreneur ?

Je lui dirais de ne pas vouloir se développer trop vite même s’il faut veiller à adapter ses moyens à ses ambitions. Quand j’ai démarré, j’avais peur d’investir, je voulais faire beaucoup avec peu de matériel. Je reste convaincu que c’était une erreur. Etre bien équipé, c’est indispensable pour réussir un projet comme le mien. Cela réclame bien sûr de bien évaluer ses besoins, dans tous les domaines –de la technique à l’informatique.

CREAPLEX

Logo Creaplex
ZI Martinrou
Rue du Berlaimont
6220 Fleurus
T. 071/81.22.32
F. 071/81.22.26
 
Contact :
M. Dominique Salladini
Salladini

 

A découvrir également :

News & Agenda

09 Fév

Mind & Market : le rendez-vous des innovations à Charleroi

La première édition de Mind and Market Charleroi se déroulera le 9 février 2017 à partir de 13h30 au Palais des Expo. Et si vous veniez découvrir les projets entrepreneuriaux de notre région ?

Plus Lire la suite
17 Oct

Culture & Numérique : Et si on inventait demain ?

#Culturehack15 : 17 & 18 octobre au Bois du Cazier. Un weekend collaboratif au service de la culture pour développer de nouveaux usages à travers le numérique dans un lieu exceptionnel.

Plus Lire la suite
01 Oct

Start Me Up Challenge - Saison 2

Rejoignez la communauté d'étudiants entrepreneurs Start Me Up et lancez votre projet entrepreneurial

Plus Lire la suite
Plus Toutes les news

NOS CO-CRÉATIONS

Switch coworking Fonds d'amorçage
I-Tech Incubator
Bubblehub Start Me Up Challenge

A l’initiative du Centre Héraclès et de nos partenaires

NOS FINANCEURS

Le Fonds Européen de développement régional (FEDER) et la Wallonie investit dans votre avenir

Financeur

Centre Héracles

Parc d'Activités HERACLES
Chaussée Impériale 95
6060 Gilly
Tél : +32(0)71/28.76.11
Centre d'Entreprise HERACLES
Avenue Général Michel, 1E
6000 Charleroi
Email : heracles@heracles.be
Tél : +32(0)71/15.99.70
Site développé par Comase Info avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2017