Recherche
Contact

Je désire :
Créer mon activité
Développer mon entreprise
Développer ma créativité
Trouver un lieu de travail

Laissez votre message :

ALM Industry : Créativité en mécanique de précision

ALM Industry03/01/2006  – ALM

L’usinage de pièces mécaniques en série est devenu accessoire. A Fleurus, la SA ALM concentre ses efforts sur deux secteurs industriels à haute valeur ajoutée : la production d’outillages d’une part, et de machines spéciales de l’autre, avec des produits propres qui mettent la créactivité à l’honneur, comme aime à dire l’administrateur délégué.

A sa création en mars 1990, ALM - Atelier de La Mécanique - occupe trois travailleurs à la production de petites pièces en série à Jemeppe-sur-Sambre. En marge de son activité de sous-traitance (tournage, fraisage sur machines conventionnelles puis à commandes numériques), la PME va développer de l’outillage (gabarits d’assemblage, de soudure, etc.) et, à partir de 1993, des équipements spéciaux. Le core-business d’ALM, c’est d’apporter des solutions mécaniques et technologiques aux besoins industriels de ses clients. Le bureau d’études apparaît en 1995 alors que l’emploi a déjà quintuplé. En 1997, l’entreprise rachète une infrastructure à Sombreffe. L’expansion va se poursuivre avec l’acquisition d’un atelier à Morlanwelz et le démarrage d’une activité d’usinage de pièces oxycoupées sur le site d’Eutraco. En 2000, la PME compte trente emplois. Ses trois sièges d’activité sont regroupés dans le parc industriel de Fleurus en 2002. 
 
La culture de l’innovation

Parce que l’avenir appartient aux entreprises créatives, Jacques Vervier décide de se mettre à la recherche d’un produit industriel spécifique pour soutenir le développement de sa PME. En 2000, il identifie une dizaine de projets. Deux seront retenus : ALM va se lancer dans la conception d’une machine de moulage par gravité (pour les métaux à bas point de fusion) saluée par le prix de l’innovation du Hainaut en 2003 et brevetée, alors qu’elle est toujours au stade de prototype. Présentée en avant première à la foire mondiale de la fonderie de Milan au cours du deuxième semestre 2004, la machine designée y rencontre un succès d’intérêt majeur. Elle n’est pourtant pas encore prête à la mise sur le marché. « Dès que nous aurons validé une solution au problème de la résistance à l’aluminium liquide, le produit sera commercialisé » annonce Jacques Vervier. Ce sera sans doute dès le premier trimestre 2005. Des missions Awex ont confirmé son énorme potentiel : sur les cinq continents, 30% des fonderies sont actives dans la transformation des métaux à bas point de fusion, et parmi elles, un tiers recourent au moulage par gravité. La fabrication en série contribuera à une stabilisation de la charge de l’atelier. 
 
Produits et projets propres

L’autre projet sur lequel travaille ALM, avec des universités et Solvay Research, touche à la thermofluxmétrie. Il s’agit d’un procédé innovant de mesure des quantités de chaleur échangées entre deux points -ou deux milieux- distincts, en temps réel. 
Après un an de R&D, l’atelier a conçu une scie circulaire portable équipée d’une lame basculante –une « scierie mobile »- pour la valorisation des culées et grumes sur les chantiers forestiers tropicaux. Après la mise au point d’un prototype, six machines ont été construites et livrées au Gabon en décembre 2004 (mise en service en janvier 2005). Des contacts sont noués avec d’autres pays de centre Afrique pour ce nouveau produit à vocation internationale. 
En 2004, la sous-traitance ne représentait plus que 20% de l’occupation de l’entreprise (48 emplois), contre 30% pour l’activité outillage. La division « machines spéciales » avec ses produits propres dont la proportion va continuer à croître est en pleine expansion au sein de la PME. Jacques Vervier table sur une septantaine de travailleurs d’ici à 2010, avec un bureau d’études occupant une dizaine d’ingénieurs. 
 
Jacques Vervier, administrateur délégué

Ingénieur en mécanique, Jacques Vervier met ses compétences au service d’une entreprise industrielle que son actionnaire français fermera à la fin des années quatre-vingt. Il y passe dix huit ans, depuis le bureau d’études d’outillage à la fonction de directeur de production qu’il occupe à l’arrêt des activités. Son goût de l’initiative le porte vers les affaires. Il constitue son entreprise en l’ancrant dans l’innovation. L’évolution du marché l’amène à ce constat qu’il faut se montrer créatif, apporter de la valeur ajoutée à son offre pour résister au rouleau compresseur de la concurrence des pays émergents et de l’Asie dans le secteur de la mécanique. L’innovation n’est pas qu’un concept, c’est un état d’esprit que l’on cultive dans l’entreprise : ALM l’a acquis et en récolte les fruits. Alors que les clients en sous-traitance s’en vont, l’atelier compense cette perte de charge par de nouvelles commandes en outillages et en machines spéciales. L’administrateur-délégué aime à dire qu’ALM fait de la créactivité dans son core-business. 
 
Expérience d'entrepreneur en 4 questions et réponses

Quelle idée nouvelle est à la base de la création de votre entreprise ?

Il n’y a pas d’idée nouvelle à la base de la création d’ALM, mais un goût de l’aventure, un désir d’indépendance. Après une longue activité comme cadre dans le développement et la production d’outillage, j’avais envie de mettre mon savoir faire au service de mes propres clients, de me sentir libre de mes décisions, d’en retirer du plaisir. C’est un choix d’évolution de carrière qui m’a amené à soutenir ce projet.     

Quelle est la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée pour créer ou développer votre entreprise ?

Pour avancer, il est indispensable de mettre en place une équipe de confiance. Je pense que c’est la plus grande difficulté que j’ai rencontrée. Le succès se construit sur l’efficacité opérationnelle d’une structure, mais aussi sur la qualité des relations qu’entretiennent les membres d’une équipe. Je m’y montre attentif. Les rapports humains sont complexes. Leur influence est déterminante dans la réussite d’un projet.
 
Quelle est la plus grande joie ou satisfaction que vous a procuré votre entreprise et –si c’est le cas- pourquoi n’auriez vous pas pu vivre la même chose en tant qu’employé ?

Sur le plan personnel, j’aurais tendance à mettre en avant l’autonomie de décision tant sur le plan commercial qu’industriel. Chaque jour, je fais des choix sans devoir en référer à une hiérarchie. Et j’en assume la pleine responsabilité.
Il y a aussi bien sûr la satisfaction de voir l’entreprise évoluer d’année en année. Nous avons démarré petits avec trois travailleurs. Nous en sommes à cinquante à la fin 2004. Nous avons atteints tous les objectifs que nous nous sommes fixés, nous sommes très confiants pour l’avenir.

Quel petit « truc » proposeriez-vous à un jeune entrepreneur ?

De ne pas se précipiter. Comme un sportif qui se prépare pour une compétition majeure, le porteur de projet doit être prêt au parcours qui l’attend, en connaître les premiers obstacles, avoir l’assurance que son entourage sera à ses côtés, bien connaître ses limites, ses performances pour éviter les déconvenues. Quand tout cela est bien fait, il faut savoir se montrer patient et persévérant. Ce sont d’autres qualités de l’entrepreneur.

ALM Industry

ALM Industry logo
rue de Seneffe, 72
6181 Courcelles
T. 071/81.95.92
F. 071/81.67.90
 
Contact :
M. Mohamed Bakrim
 
Mohamed Bakrim

 

A découvrir également :

News & Agenda

09 Fév

Mind & Market : le rendez-vous des innovations à Charleroi

La première édition de Mind and Market Charleroi se déroulera le 9 février 2017 à partir de 13h30 au Palais des Expo. Et si vous veniez découvrir les projets entrepreneuriaux de notre région ?

Plus Lire la suite
17 Oct

Culture & Numérique : Et si on inventait demain ?

#Culturehack15 : 17 & 18 octobre au Bois du Cazier. Un weekend collaboratif au service de la culture pour développer de nouveaux usages à travers le numérique dans un lieu exceptionnel.

Plus Lire la suite
01 Oct

Start Me Up Challenge - Saison 2

Rejoignez la communauté d'étudiants entrepreneurs Start Me Up et lancez votre projet entrepreneurial

Plus Lire la suite
Plus Toutes les news

NOS CO-CRÉATIONS

Switch coworking Fonds d'amorçage
I-Tech Incubator
Bubblehub Start Me Up Challenge

A l’initiative du Centre Héraclès et de nos partenaires

NOS FINANCEURS

Le Fonds Européen de développement régional (FEDER) et la Wallonie investit dans votre avenir

Financeur

Centre Héracles

Parc d'Activités HERACLES
Chaussée Impériale 95
6060 Gilly
Tél : +32(0)71/28.76.11
Centre d'Entreprise HERACLES
Avenue Général Michel, 1E
6000 Charleroi
Email : heracles@heracles.be
Tél : +32(0)71/15.99.70
Site développé par Comase Info avec CodeWeb | Design du site créé par stanygraphics © 2017